• LBA

Jo Beaufils nous a quittés

Mis à jour : févr. 24

Aujourd'hui : Une figure de l'athlé breton s'en est allé


Nous apprenons ce jour, le décès d'une figure emblématique de l'athlétisme breton et français. Homme aux multiples casquettes entraîneur, dirigeant, officiel, Jo Beaufils aura marqué de sa patte l'athlétisme breton et français. Entraîneur de renom, il aura formé de nombreux athlètes régionaux et internationaux... Fondateur de l'EA Rennes puis du Haute Bretagne Athlétisme, qu'il aura élevé jusqu'au plus au niveau français. Il confiait à la presse en 1992 ses clés du succès : "Travail, sérieux, cohérence !" La Ligue de Bretagne d'Athlétisme adresse ses plus sincères condoléances à ses proches et sa famille...


Ancien fondateur et président de Haute Bretagne Athlétisme, entraîneur emblématique de demi-fond, Joseph Beaufils est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 76 ans.

Avec le décès de Joseph Beaufils, survenu dans la nuit de mardi à mercredi des suites de multiples AVC, c’est une page du sport breton qui se tourne. Figure emblématique de l’athlétisme en Ille-et-Vilaine et bien au-delà, Jo Beaufils fut un entraîneur à succès, mais aussi un éducateur et un dirigeant charismatique, président-fondateur de l’EA Rennes puis de Haute Bretagne Athlétisme de 1981 à 2019. « Il a été le premier à mettre en place au début des années 1980 un regroupement de plusieurs clubs pour former une grande maison-mère, pour apporter à la fois la quantité et la qualité, explique son successeur Alain Droguet, ancien international sur 400 m haies dont il fût également l’entraîneur. Cela lui a valu quelques critiques au début, mais ensuite, de très nombreux autres clubs de France ont adopté la même démarche. De cette quantité naissent les performances individuelles. » Professeur de sport passionné, Jo Beaufils avait noué un lien très fort entre son club et le monde scolaire, les athlètes passant du maillot du club à celui du collège en un clignement d’oeil. « Historiquement, les entraîneurs du club étaient des profs d’EPS, bénévoles, et tous nos têtes d’affiche ont été détectés lors du cross du collège, en sixième. C’est le cas de Victor Coroller, Shana Grebo, Mickaël Thomas, mais je pourrais en citer bien d’autres. Cette dimension se retrouvait et se retrouve encore lors des grands stages de Pâques, où il y a toujours des temps de travail scolaire en dehors de l’entraînement. Aujourd’hui, on appelle ça le ‘’double projet’’, et c’est le deuxième pilier de la culture du club instituée par Jo », poursuit Droguet.


Le cross au coeur

Entraîneur de plusieurs centaines d’athlètes au cours de sa longue carrière, Beaufils nourrissait une passion pour le 400 m haies, mais aussi les labours, dont sa personnalité et ses racines familiales étaient proche. « Les championnats de Bretagne de cross, c’était le grand moment de l’année ! Jo a mis longtemps à bâtir des équipes capables de les remporter au milieu des années 1980, mais ensuite, il n’a fait que les gagner. » Personnalité haute en couleur, Jo a rejoint une autre personnalité de l’athlétisme rennaise, Jean Huitorel (décédé en 2017), que bien des choses opposaient mais qu’un grand respect unissait. A sa famille et à l’ensemble de ses proches, la Fédération Française d’Athlétisme adresse ses plus sincères condoléances.

231 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout