top of page
  • Photo du rédacteurLBA

Championnats d'Europe en salle, le parcours des bretons

Dernière mise à jour : 6 mars 2023



Du 2 au 5 Mars prochain se déroulera à Istanbul, les Championnats d'Europe en salle. Au sein de la délégation et après un bel hiver, trois bretons ont décroché le précieux césame, une sélection en équipe de France pour le rendez-vous continental hivernal.

Les 3 bretons sélectionnés en équipe de France pour les Championnats d’Europe en salle à Istanbul : - Solène Gicquel du Stade Rennais Athlétisme à la hauteur après son titre aux Elite en salle et un nouveau record personnel avec une barre effacée à 1m92, l'athlète rennaise entraînée par Marc Robert au sein du CNE Bretagne tentera d'accéder à la finale et réitérer son parcours des Europe de Munich. - Léna Kandissounon du Haute Bretagne Athlétisme après être passée tout prêt d'une sélection en A l'hiver dernier, récolte les fruits de son travail et sera en lice sur le 800m, l'athlète du CNE Bretagne entraînée par Marc Reuzé, tentera d'accéder jusqu'à la finale et tirer son épingle du jeu. - Victor Coroller licencié au HBA et auteur d'une belle saison hivernale à Zurich où il s'netraîne depuis l'an dernier est sélectionné au sein du collectif relais 4x400.



Victor décroche l'argent avec le collectif du relais 4x400 français avec un chrono de 3'06"52. La réaction du collectif : « Il y a eu beaucoup de grabuge, on s’est beaucoup bousculés, dès les premiers tours. On a tous su rester lucides pour jouer notre rôle. Misry a été très malin en restant à la corde dans la dernière ligne droite pour doubler tout le monde. On était venus ici pour avoir une médaille ici, c’est chose faite et on est super contents. C’est dans la continuité de notre médaille de bronze de Munich l’été passé. C’est la récompense pour tout une équipe, avec un staff, Benoît, le remplaçant, et ceux qui n’étaient pas là mais qui auraient pu y être. On a une belle densité en France depuis des années. L’équipe change, mais les médailles restent. Cela apporte de la confiance à tout le monde, et de l’expérience à ceux qui débutent, et une bonne dynamique. On se pousse les uns les autres à être meilleurs d’année en année. »



Léna après une série réalisée sans encombre, termine 5ème de sa demi-finale à deux doiggts de la finale en 2’03’’58.

Sa réaction après sa demi-finale :

« Je suis encore un peu sonnée de la course. J’ai essayé de ne pas reproduire les erreurs de la série, de ne pas me faire balader. De ce point de vue-là, j’ai assez bien géré. Ça s’est accéléré brutalement, et à l’attaque du dernier tour, j’ai vu les autres filles passer dans tous les sens, je n’ai pas trop réagi. C’est là qu’est l’erreur, à mon avis. J’ai essayé d’en garder un peu sous le pied pour la dernière ligne droite, mais elle était tellement encombrée que c’était le bazar. Je manque un peu d’expérience, mais aujourd’hui, ça m’a servi. Je n’avais jamais connu ça avant. »


De son côté Solène, réalise 1m87 à deux doigts de se qualifier en finale son parcours se termine en qualifications.

Sa réaction auprès des journalistes de la FFA : « Je suis super déçue, évidemment. Je crois vraiment que c’était jouable, quand on voit ce qui se passe. Je suis neuvième, donc j’ai les boules, forcément. C’est encore de l’expérience qui rentre. J’ai montré que j’étais présente, et il ne m’a pas manqué grand-chose à 1,91 m. J’avais l’impression d’être laborieuse, j’ai dû m’employer pendant tout le concours pour faire de bonnes choses. Même à l’échauffement, j’ai mis du temps à faire de bons sauts, et à être bien sur mes marques. Ce n’était pas des sensations de folie. »




bottom of page